SANTÉ

Qui mange mieux que quiconque et comment se nettoyer les dents avec des aubergines

Qui mange mieux que quiconque et comment se nettoyer les dents avec des aubergines

La culture alimentaire japonaise est unique et peut contribuer grandement à améliorer la nutrition mondiale, dont le régime alimentaire habituel comprend de nombreux légumes, fruits et poissons.

Pour mieux l'expliquer, il existe un certain nombre de techniques, de connaissances et de traditions japonaises liées à la préparation et à la consommation des aliments, qui ont été désignés comme patrimoine culturel immatériel par l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture.

Washoku est basé sur le respect de la nature et est composé d'ingrédients frais, de saison et faibles en gras, qui représentent ensemble une alimentation bien équilibrée.


Tempura, sashimi, cornichons, riz et soupe miso. Crédit: Copenhague cyclonebill, Danemark.

Le Japon a une richesse de connaissances et d’expérience à partager avec d’autres pays, une interaction qu’il tient à promouvoir en tant qu’activité liée à la Décennie d’action des Nations Unies pour la nutrition.

La décennie vise à inverser les mauvaises habitudes alimentaires, qui sont étroitement liées aux maladies non transmissibles, telles que les crises cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, les cancers et le diabète, qui sont les principales causes de décès prématuré, pas seulement dans les pays à revenu élevé. mais aussi dans de nombreuses régions du Sud en développement.

«Ces régimes sont généralement non seulement malsains, mais non durables sur le plan environnemental»

Dans ce contexte, le Japon illustre l'efficacité des politiques publiques et de la législation pour promouvoir une nutrition adéquate, en particulier avec des lois visant à éduquer les filles et les garçons et à contrôler le poids des adultes, selon le directeur de la FAO.

Ces mesures sont conformes aux engagements pris par les gouvernements du monde entier lors de la deuxième Conférence internationale sur la nutrition en 2014 et dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030 pour définir des politiques nationales visant à éradiquer la malnutrition et à transformer les systèmes alimentaires. afin que des régimes nutritifs soient accessibles à tous.

Le Japon a été félicité pour son soutien aux pays en développement par l'intermédiaire de la FAO dans les domaines de la production et de la consommation alimentaires, ainsi que dans les secteurs agricoles tels que la foresterie, la pêche, l'élevage, la terre et l'eau.

Par exemple, en Afghanistan, le Japon a contribué plus de 100 millions de dollars aux interventions agricoles de l'organisation, notamment pour réhabiliter l'infrastructure d'irrigation du pays.

En Birmanie, les fonds du gouvernement japonais ont aidé à fournir une aide d'urgence pour la régénération des moyens de subsistance - y compris des semences et des engrais de haute qualité - aux ménages ruraux touchés par les inondations et les conflits armés.

Un journaliste et un cuisinier, ambassadeurs de bonne volonté

Le directeur de la FAO a annoncé la nomination de Hiroko Kuniya et Katsuhiro Nakamura en tant que premiers ambassadeurs de bonne volonté de l'institution spécialisée pour le Japon.

Kuniya s'est fait connaître en tant que présentatrice de télévision pour le réseau NHK, couvrant des informations sur la pauvreté, la faim et d'autres problèmes sociaux. Plus récemment, il a couvert des sujets liés aux objectifs de développement durable.

Nakamura est devenu célèbre en 1979 lorsque le guide gastronomique Michelin a décerné une étoile à son restaurant parisien, faisant de lui le premier chef japonais à recevoir une telle reconnaissance. Il est ensuite retourné au Japon et en 2008 a été nommé chef cuisinier lors du sommet du Groupe des Huit dans la ville de Toyako.

Qu'en est-il de l'histoire de l'aubergine comme brosse à dents?

Maintenant que nous savons qui mange mieux que quiconque sur notre planète - les Japonais - il est temps de révéler pourquoi et comment les aubergines peuvent être utilisées comme brosse à dents.

L'aubergine africaine est l'une des plantes comestibles cultivées par des agriculteurs déplacés par la violence du groupe armé radical Boko Haram dans le nord du Nigéria, et qui sont impliqués dans un projet de la FAO pour démarrer la production alimentaire locale. Le nom local de cet aliment est "gorongo" et ce n'est pas seulement un élément nutritionnel important, mais aussi un élément social.

Les femmes mâchent souvent le fruit du gorong cru pour se nettoyer les dents. Il est également consommé dans le cadre des cérémonies de mariage et de nomination.

Dans un établissement de production de légumes de saison sèche soutenu par la FAO, un groupe de femmes travaillent ensemble dans un champ de culture de gorongos, entre autres plantations. Les agricultrices survivantes des attaques de Boko Haram contre leurs villages sont les seules pourvoyeuses de leurs familles.

L'un d'eux a expliqué que l'aubergine en tant qu'instrument pour se nettoyer les dents est un moyen de retrouver un sourire sain et, avec elle, un sentiment de dignité.

L'aubergine est une plante utile pour les petits agriculteurs car elle produit des fruits en continu et peut avoir un rendement élevé, même à partir d'une petite parcelle.

Ainsi, les femmes récoltent les excédents qu'elles peuvent vendre pour gagner de l'argent et couvrir leurs besoins au-delà de la nourriture, tels que les soins de santé et l'éducation de leurs enfants.

Aubergine africaine

L'aubergine africaine est indigène en Afrique centrale mais s'est répandue dans d'autres régions, en particulier en Afrique de l'Ouest, rapporte la FAO.

Il peut être consommé cru, bouilli, cuit à la vapeur, mariné ou en ragoût et ses feuilles sont souvent utilisées dans les soupes. Pour faire un ragoût, l'aubergine est bouillie, puis écrasée, placée dans une casserole avec de l'huile, de l'oignon, des haricots cuits et des piments.

Outre l'hygiène bucco-dentaire, la plante est utilisée en médecine traditionnelle pour traiter les infections de la gorge, en chauffant les feuilles, qui sont ensuite mâchées. Le jus de ses racines bouillies est utilisé pour traiter l'ankylostome, tandis que les feuilles écrasées sont utiles pour les maux gastriques.

Vous savez maintenant qui mange mieux que quiconque et quoi faire si vous manquez de dentifrice.

Traduit par Álvaro Queiruga

Actualités IPS


Vidéo: Cest le meilleur plat que lon puisse faire avec des aubergines (Octobre 2021).