THÈMES

Comment s'étirer

Comment s'étirer

Le élongation est une pratique très utile qui permet d'étirer et d'allonger une série de muscles, statiques ou dynamiques. Le résultat est d'obtenir un meilleur dynamisme et mobilité des muscles, avec une sensation qui, surtout à certains moments de la journée et en marge d'efforts assez intenses, sera certainement utile.

Compte tenu de tout cela, et a également évalué qu'il peut pratiquer l'étirement à tout âge, il est bon de s'attarder quelques minutes sur ses caractéristiques, en commençant par définir cette activité physique et quelques conseils pour pouvoir la pratiquer au mieux. Allons-y dans l'ordre!

Le élongation est un terme anglais utilisé pour favoriser l'allongement musculaire dans la phase préparatoire ou finale de nombreux sports. Dans tous les cas, même si le stretching se fait généralement avant et / ou après l'effort physique, rien ne vous empêche de pouvoir le pratiquer de manière autonome et donc séparé du reste des activités physiques.

Le but de l'étirement, comme le nom de cette technique l'indique, sera d'améliorer sa mobilité articulaire, c'est-à-dire la capacité de bouger une articulation sans douleur ni inconfort.

Quels types d'étirements pouvez-vous faire

Exister deux principaux types d'étirements que vous pouvez faire en toute autonomie.

La première approche est celle de étirement dynamique, qui consiste à répéter certains mouvements spécifiques de manière à garantir une excursion articulaire maximale, sans effort. Ce sont généralement des mouvements oscillatoires, qui vous permettent de conduire progressivement aux limites de votre capacité à bouger.

L'étirement dynamique est généralement recommandé en particulier pour ceux qui s'échauffent et pour ceux qui souhaitent améliorer la flexibilité de leurs muscles et articulations.

La deuxième approche est plutôt celle de étirement statique, consistant en une série d'exercices qui étirent un muscle au moyen d'une action «externe», comme par exemple avec le poids du corps ou à l'aide d'un élastique.

Nous vous rappelons que l'étirement statique est généralement réalisé avec un entraînement autonome (donc sans activité avant ou après son exécution) ou en post-entraînement, pour tous les sports qui nécessitent l'utilisation d'une force «explosive».

Comme on peut le deviner à ce stade de notre objectif, avec ce type d'exercices, nous essayons de maintenir une position statique pendant quelques secondes (selon l'exercice, entre 10 et 30 secondes), puis essayons de nous détendre en respirant. Les mouvements doivent être doux et vous devez vous arrêter lorsque vous réalisez que vous avez atteint la tension maximale.

Comment faire des étirements dynamiques

À ce stade, nous faisons un pas en avant intéressant dans le nôtre guide d'étirement et essayons de comprendre comment vous pouvez le pratiquer, si vous êtes intéressé par l'étirement dynamique ou si vous êtes intéressé par l'étirement statique.

Un exemple typique d'étirement dynamique est le marche dynamique. Il suffira de faire des allers-retours en synchronisant le mouvement des jambes et celui des bras (par exemple, remonter les bras puis les replier sur les épaules, etc.).

Un autre exemple typique d'étirement dynamique est le genouillère. Commencez par une position debout, les jambes ouvertes à la hauteur du bassin. Ensuite, soulevez votre genou droit et amenez-le à votre main gauche tout en gardant votre torse droit. Revenez ensuite à la position de départ et effectuez le même mouvement de l'autre côté.

Enfin, nous terminons avec les impulsions traditionnelles, que nous avons déjà évoquées en partie. En partant d'une position debout, les jambes légèrement écartées, lancez votre jambe en avant comme si vous frappiez le ballon, mais sans bouger votre torse. Revenez ensuite à la position de départ et répétez le mouvement en évitant de trop soulever la jambe du sol, car vous pourriez perdre l'équilibre.

Comment faire des étirements statiques

Parlons donc de quelques exercices d'étirements statiques qui vous seront certainement utiles à la fin de vos entraînements.

L'un des plus utiles est certainement étirement des adducteurs. Avec les jambes écartées, déplacez le poids du corps sur une jambe en la pliant et en étirant l'autre. Maintenez la position en vous concentrant sur votre respiration, puis changez de jambe.

Parmi les exercices les plus connus dans le domaine de l'étirement, il y a le étirement des quadriceps. Appuyez-vous contre un mur pour ne pas perdre l'équilibre et pliez votre jambe droite vers l'arrière, en saisissant la cheville avec votre main et en essayant de rapprocher le plus possible le talon des fesses. Maintenez la position en gardant le dos droit et remontez le genou sans bouger le bassin. Alors, changez de jambe.

Enfin, faites quelques étirements des muscles de la cuisse. En partant d'une position debout, avec vos jambes parallèles et vos pieds légèrement écartés, avancez votre torse jusqu'à ce que vos mains reposent sur une table. Les bras et les jambes doivent rester droits et le dos doit rester droit.

Evidemment, si vous voulez en savoir plus sur la façon de faire correctement les exercices d'étirement, nous vous recommandons de ressentir une préparation fiable!


Vidéo: Est-ce quil faut sétirer? Quand? Comment? Pourquoi? (Septembre 2021).